Menace d’implosion à Shabunda

Dans quelques jours, au courant de ce mois de juillet 2018, tout risque de basculer à Shabunda-centre. La
société civile, la Fec et des partis politiques de l’opposition menacent de déclencher un incivisme fiscal et
d’envahir l’aéroport si la route Burale-Shabunda et le tronçon Kitutu-Matili-Shabunda ne sont pas rendus
praticables incessamment.

Cette menace est perceptible dans plusieurs bouches des habitants de cette cité ceinturée
par la rivière Ulindi.
Les commerçants, les jeunes des partis politiques de l’opposition, des petits vendeurs, des petites
et moyennes entreprises et des consommateurs se disent en avoir marre. Les produits de première nécessité
deviennent de plus en plus inaccessibles à la quasi-totalité de la population du milieu. Ce qui menace
d’imploser. La seule voix d’approvisionnement de Sha’da Tout atteint Shabunda par avion
commerciale, un petit porteur, ou par hélicoptère de la Mission des Nations Unies pour la sécurité au
Congo. Alors, avec les frais de fret d’un kilo, par avion s’élèvent à près de deux dollars et impactent grandement
sur le coup de vie de la population locale. Cette dernière est devenue asphyxiée et, aux dires de nombreux habitants, la vie devient
invivable.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*