Nouvelle visibilité du café congolais

Du 11 au 13 juin 2018, la ville de Bukavu a drainé le monde du café et d’autres cultures dans les activités
de la quatrième édition dénommée ‘‘Saveur du Kivu. ‘‘

Le café de spécialité donne une nouvelle visibilité au café congolais, car les nombreux exportateurs y travaillant
ne cessent de demander aux producteurs d’entreprendre plus et mieux. Le café congolais est un nouvel
espoir pour l’agriculture industrielle, grâce à l’initiative prise par les organisateurs de la quatrième
édition « Saveur du Kivu ». Le financement des partenaires permettra une augmentation des revenus, ainsi qu’une amélioration du niveau des chaînes de valeur du café de spécialité et des produits comme le cacao. C’est un événement qui a lieu chaque année et a été impulsé par les acteurs intéressés à ce domaine depuis l’an 2015
que s’est tenue la première édition à Bukavu, et toutes les autres. Les assises de cette quatrième édition
se sont déroulées principalement dans la salle Mgr. Kaningu, à côté de l’archevêché, où les échanges
et exposés par des experts ont été l’objet de riches leçons pour les uns et les autres. Le lancement officiel de l’événement avait eu lieu le 11 juin, par le gouverneur de province, Claude Nyamugabo, aux côtés duquel siégeaient
le vice-ministre national de l’Agriculture, la ministre provinciale ayant les mêmes attributions,
le représentant du Directeur général de l’Office national du Café (Onc), de son directeur provincial au Sud-Kivu, ainsi que des organisateurs et différents invités pour la circonstance. Des professeurs d’universités, des chercheurs de l’Inera (Institut national d’études et de recherches agronomiques), de l’Iita et du Crsn (Centre de recherches
en sciences naturelles). Plusieurs acteurs intéressés à ce secteur avaient déployé des tentes dans l’espace au dehors, où ils exposaient et expliquaient le travail qu’ils réalisent par rapport à cette quatrième édition ‘‘Saveur
du Kivu.’’ La visite des installations de l’Office national du Café, organe technique de l’Etat disposant des
installations à Bukavu juste en face de l’entreprise Pharmakina, à quelques mètres en diagonale de la Bralima, a donné l’occasion aux visiteurs d’y découvrir les différentes pièces détachées des machines qui serviront au montage
d’une usine moderne de production de café sur place. C’est à cette occasion que s’est opérée la phase finale de dégustation, aux fins de classer les dix meilleurs cafés testés. Une première phase s’était
déjà déroulée, et c’est des trente
meilleurs que sont sortis les dix
lauréats qui seront publiés à l’occasion
de la clôture des manifestations
de cette édition, qui n’est
pas la dernière mais qui pourrait
se délocaliser permettre aux producteurs
des autres provinces de
présenter aussi leurs produits. Le
vice-ministre national avait nuancé
que le concept « Saveur du Kivu
» pourrait néanmoins être gardé,
étant donné que l’initiative provient
du Kivu.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*