Insécurité plus grandissante à Kabare.

Deux filles violées, dix attaques armées enregistrées, c’est le bilan de l’insécurité qui visiblement devient grandissante dans le territoire de Kabare.
Plus de dix attaques dans une semaine ont été notées dans le groupement d’Irhambi Katana, précisément dans le village de Kahungu en territoire de Kabare.
Dans la nuit du mardi au mercredi 19/9/2018, les villages Kabulungu, Ciduha et Mulangala situés dans le groupement de Bugorhe, plusieurs bétails et des habits ont été pillés par des inciviques non identifiés.
Notre source indique que deux cas de viol ont été signalés dans cette partie de Kabare. D’autres sources signalent que des personnes qui passent la nuit aux deuils sont attaquées dans ce coin situé dans le voisinage du Parc de Kahuzi Biega.
Dans le groupement de Miti c’est la carrière de Bugulumiza à quelques mètres de la station de Civanga qu’a été attaquée par des hommes armés en tenues militaires pillant ainsi certains matériels des ingénieurs chinois.
Pour piller ces biens, les assaillants auraient ligoté toutes les sentinelles avant de se volatiliser dans la nature. Des enseignants seraient aussi devenus la cible des hommes en armes, indiquent David Cikuru ressortissant de Kabare.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*