Mwenga : Treize personnes arrêtées à Mwenga à la suite d’une manifestation pacifique

Treize personnes ont été arrêtées quelques heures, puis relâchées à Mwenga centre, à la suite d’une manifestation organisée par les acteurs de la société civile pour dire « non » au retour de Bertin Zagabe, administrateur du territoire de Mwenga, parmi eux. La scène s’est déroulée ce lundi 24 septembre, au chef-lieu du territoire de Mwenga.

La situation était très inquiétante, dans la matinée de ce lundi à Mwenga centre. Aux environs de cinq heures du matin, la population de Mwenga a envahi les artères principales pour exprimer leur mécontentement au sujet du retour de l’administrateur de territoire titulaire, Bertin Zagabe, dans leur milieu.

Selon les propos recueillis par un membre du club de lecture du journal « Le Souverain Libre » basé à Mwenga, les manifestants avaient barricadé la Nationale n°2 Bukavu-Kamituga en brulant des pneus pour exprimer leur fureur. Ils accusent l’administrateur du territoire d’être complice à des hommes à main armée qui pillent et tuent les paisibles citoyens.

Les éléments de la Police nationale congolaise (Pnc), soutenus par des éléments des Forces armées de la République démocratique du Congo (Fardc) sont intervenus pour disperser les manifestants en tirant plusieurs balles en l’air. Des sources officielles ont signalé l’arrestation de treize personnes, qui ont ensuite été relâchées quelques heures plus tard.

Pendant ce temps, les activités ont repris normalement à Mwenga centre. Et la population vaque librement à ses occupations.

Christian Kika

2 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*