Julien Namegabe, relâché après agression de Justin Mamba de la Rtnk.

Le président de la société civile sous noyau de Nkafu, Julien Namegabe vient d’être relâché après son arrestation par la police.
Il était reproché d’organiser une tribune d’expression populaire aujourd’hui samedi 29/9/2018.
Dans cette affaire, Justin Mwamba Ntwali, journaliste à la Radiotelevision Ngoma ya Kivu, Rtnk, a été victime d’une agression de la part de certains éléments de la police nationale congolaise, pnc.
C’était lorsqu’il exerçait son métier ce samedi 29 septembre 2018. Selon sa directrice, Ntwali a reçu des coups orchestrés par quelques éléments, dits de l’ordre pendant qu’il couvrait la manifestation publique dite tribune d’expression populaire.
Cette dernière s’attaquait contre l’insécurité grandissante au Sud Kivu et dans la ville de Bukavu en particulier.
Justin Ntwali n’a eu la vie sauve grâce à l’intervention d’un motocycliste qui a vécu la scène,indique Nelly Adidja, sa directrice.
Il a réussi à sauvegarder son matériel qui tentait d’être ravi par ces policiers.
La Radiotélévision Ngoma y’a Kivu dénonce avec la dernière énergie cet acte tendant à museler la presse au Sud Kivu.
Elle s’indigne de cette  enième agression à l’endroit de son personnel, infligée par des hommes en uniforme.
Elle demande aux autorités compétentes de punir les auteurs de cet acte qui viole les lois régissant la  la liberté de la presse en Republique Démocratique du  Congo.
Cette activité citoyenne à été organisée par la société civile.
Le président de celle-ci, en son sous noyau de Nkafu, Julien Namegabe était  aux arrêts pour avoir organisé cette tribune d’expression populaire ce samedi 29/9/2018.
Égide KITUMAINI

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*