Rien sans les femmes : pour une participation égalitaire.

Plus d’une trentaine de femmes, membres du mouvement rien sans les femmes, ont poussé des autorités locales, chefs coutumiers et d’autres administratifs à s’engager pour une participation de la femme à des instances de prise de décision.

C’était au cours d’une réunion organisée hier mardi 9 octobre 2018, par les membres de ce mouvement établi dans le territoire d’Uvira.

« Plaider en faveur de l’implication et la participation de la femme et les filles dans des instances de prise de décision », tel a été l’objectif de cette rencontre qui s’est organisé dans la salle de réunions de l’Ong Sofad, solidarité des femmes activistes pour la défense des droits humains.

Les femmes réunies au sein de cette dynamique ont pu échanger sur le volet « femme, paix, sécurité » tel que repris dans la résolution 1325 du conseil de sécurité des nations unies. Elles ont mis en place des mécanismes afin que la femme soit promise surtout que les élections pointent à l’horizon.

Pour madame Jeje Katana, secrétaire exécutive de Sofad et point focal du mouvement Rien sans les femmes à Uvira, cette rencontre tombe à point nommé car les femmes constituent le taux le plus élevé et par conséquent elles doivent être élu afin d’être placé à des postes décisionnels.

Notons que cette activité s’est organisé dans le cadre du projet « construisons ensembles la paix », de la plate-forme rien sans les femmes.

.Egide Kitumaini

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*