Les communautés riveraines des parcs nationaux de Virunga et Salonga refusent!

Ces communautés disent non à toute initiative convoitant à désaffecter ou déclasser les parcs nationaux ou un de leurs parties pour exploiter le pétrole.

Une pétition  contenant plus de vingt-trois mille signatures signées par des riverains du parc national de Virunga a été rendu publique hier jeudi 11 octobre 2018. C’était au cours d’une conférence de presse tenue hier jeudi au centre de presse de l’Union Nationale de la Presse du Congo, section du Nord Kivu.

Dans leur communiqué final, les organisations œuvrant dans le consortium des structures œuvrant dans le domaine environnemental et de droit de l’homme en province du Nord Kivu, indiquent que les habitants des territoires de Lubero, Rutshuru, Nyiragongo, Masisi, Beni et la ville de Goma, ont exprimés à travers cette pétition, leur demande auprès du chef de l’Etat, de traduire son engagement par des actes encore plus forts visant à contribuer à la protection de l’environnement et y tirer des bénéfices selon les prescrits des instruments juridiques nationaux et internationaux en matière de conservation de la nature.

Réunies au sein du consortium ‘’Alliance pour les moyens d’existence verts’’, ces organisations de la société civile environnementale ont transmis au président de la république, selon l’esprit de l’article 27 de la constitution, cette pétition qui dit ‘’non à toute initiative visant à désaffecter ou à déclasser les parcs nationaux de Virunga et Salonga ou une de leur partie pour exploiter le pétrole  au préjudice de l’humanité et des communautés locales en République Démocratique du Congo’’.

Gaston Kamate, chargé de programmes au sein du Centre de recherche sur l’environnement, la démocratie  et les droits de l’homme se réjouit  de voir les différentes autorités, institutions congolaises et partenaires au développement, s’approprier la démarche afin de ne pas inhiber le prestige de la RDC qui reste un pays modèle dans les solutions attendues aux crises multiples issues des effets du changement climatique’’.

La délégation de la province du Nord Kivu, parti à Kinshasa afin de remettre la pétition, a demandé au président de la République d’abroger les dispositions créant des blocs pétroliers  dans les parcs nationaux.

  • Egide Kitumaini