Programme des funérailles en mémoire de la défunte madame Solange Lusiku Nsimire, Éditrice du journal indépendant le Souverain Libre

*Programme des funérailles en mémoire de la défunte madame Solange Lusiku Nsimire, Éditrice du journal Indépendant le Souverain libre*

I. Bukavu
– Mardi 16/10/2018 :
* Arrivée du corps au port Amka du canot rapide Idjwi initiative à 14h00,

* Recueillement et veillée mortuaire à la résidence familiale de la défunte, sis avenue Tanganyika, n°01, en face de « chez Sugabo »
– Mercredi 17/10/2018 :
8h00: départ pour la messe

9h00 : début de la messe de requiem en la cathédrale notre dame de la paix,

11h00 : fin de la messe de requiem et départ pour l’inhumation à Madaka/groupement de Mushinga,

13h00 : inhumation de la dépouille mortelle à Mushinga,

16h00 : retour à Bukavu et poursuite du deuil à la résidence familiale,
– jeudi 18/10/2018: lever du deuil à 10h00.

La famille vous remercie sincèrement pour votre disponibilité à se joindre à elle au cours de ces douloureux moments.

II. NB : Au moment que nous pleurons à Bukavu et à Kinshasa, notre épouse et mère Solange Lusiku Nsimire, des funérailles sont aussi organisées à Tournai (Belgique) et aux États-Unis d’Amérique.

Fait à Bukavu le 14/10/2018.-

Pour la famille,
Dieudonné Kaluka Boroto Boka.

7 Comments

  1. Nous te pleurons Maman Solange. que la terre de nos ancetres te soit douce. Que Dieu reconforte le veuf et les orphelins. RIP maman

    Mulu London

  2. MoiMercredi prochain, même de loin je serais avec vous avec mon cœur et ma prière en suffrage de l’âme de notre sœur SOLANGE LUSIKU. Devant la mort nous oublions tout, car la mort redimensionne tout et nous ouvre à l’essentiel de la vie. Paix à ton âme, ma sœur Solange et maintenant repose avec nos ancêtres dans cette joie immense de l’éternité. Mais n’oubli pas que tu a laisse su cette terre tes familiers, il te faut continuer à être leur maman.

    C’est ainsi que je serai ce mecredi, avec mon esprit, dans cette cathédrale de Bukavu

  3. Da Solange,
    Tu nous quitte au moment où ta famille, communauté,ta province,ton pays et le monde entier avaient besoin de toi. Je suis inconsolable et en Denis total quand je réalise cette perte.
    Aux du matin vers les années 1999 -2003 les années que je t’es connue comme journaliste à la radio maendeleo. Ces deux dernières années nous clavardions ensemble et tu ne saisais pas de me prodiguer des conseils comme grande soeur et amie.
    Mes pensées sont aussi à mes jeunes frères et soeurs que pour eux tu étais leur maman, désormais tu vas les manquer.
    Machozi ni mengi sana.
    Pumzika kwa amani dada yetu

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*