Josué Aruna propose des mécanismes pour protéger la réserve naturelle d’Itombwe.  

Apprendre la population de Mwenga à promouvoir l’économie des énergies domestiques en essayant d’utiliser le foyer amélioré, c’est la mesure préconisée par la société civile environnementale et agro rurale du Congo pour protéger la réserve naturelle d’Itombwe de toute menace liée à la déforestation

Cet appel est lancé par Josué Aruna, coordonnateur de cette structure citoyenne au cours d’une interview accordée à un reporter de votre radio web Sauti ya Mashariki, ce lundi 29 octobre dans la matinée.

Au cours de cet interview, Aruna renseigne que l’exploitation de la forêt communautaire qui entoure la réserve naturelle d’Itombwe évolue à la grande vitesse. A Chaque mois, la forêt communautaire de Mwenga enregistre une perte de quinze hectares des bois qui sont coupés régulièrement par les habitants de Mwenga.

Josué Aruna demande à la population d’être conscient de la dégradation de l’environnement. Il lance un appel à toute personne qui coupe un arbre, d’implanter autant d’autres.

Le coordonnateur de la société civile environnementale exige au gouvernement congolais de règlementer la commercialisation des braises dans le territoire de Mwenga afin de mettre hors d’état de nuire les menaces qui pèsent sur la réserve naturelle d’Itombwe

 

Christian Kika

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*