La Sajecek établit le bilan de l’insécurité au Sud-Kivu

23 morts, 76 maisons attaquées, six cas d’enlèvement et sept de justice populaire, c’est le bilan de l’insécurité établit par Sajecek Forces vives pour le mois d’octobre 2018.

Dans son bulletin Surprise n° 76, publié lundi 5 novembre, la Synergie des associations des jeunes pour l’éducation civique, électorale et la promotion des droits de l’homme au Sud-Kivu fait savoir que la gouvernance sécuritaire dans la province est déficitaire.

Comparativement au mois de septembre, où l’on a enregistré 19 cas de tueries et 44 maisons attaquées, le bilan, pour le mois d’octobre, est très élevé, avec 23 cas de personnes tuées et 76 maisons attaquées. La ville de Bukavu occupe la tête du classement avec neuf personnes tuées et treize maisons visitées. Elle est suivie par le territoire de Kabare, puis Uvira, qui ont respectivement cinq cas des personnes tuées et quatre maisons visitées. Pour ce qui est de maisons visitées, le territoire de Shabunda est pourtant en tête, avec 30 cas, suivi de Kalehe avec 21 cas.

Cette situation étant, des observateurs avertis signalent que le résultat de l’opération Tujikinge initiée par le gouvernement provincial est critique.

Christian KIKA

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*