La compétition sportive en province oublie le territoire d’Idjwi

Les équipes sportives, singulièrement celles de football œuvrant dans le territoire d’Idjwi brillent par leur absence dans les compétitions sportives organisées au niveau provincial. Cette absence les pousse à s’affilier dans un autre tournoi organisé depuis dimanche 4 novembre 2018 au stade Michel Dubois de Kashofu, à idjwi Sud.

Ce tournoi réuni en son sein vingt-quatre équipes masculines regroupées en six pools et six équipes féminines regroupées en trois pools.

Adolphe Debaba, notre correspondant sur place indique que les équipes masculines sont dans la phase « aller », tandis que celles féminines sont dans l’étape de l’éliminatoire directe.

Cette situation amène des présidents d’équipes, les responsables de la « sous entente » de  football d’Idjwi Sud,  Sefis, et tous les autres organisateurs à réfléchir sur une préparation d’une ou de deux équipes fortes, qui pourront dans les jours à venir,  représenter la chefferie Ntambuka dans une des compétitions au niveau provincial.

Le responsable de cette organisation, l’Abbé Richard Maombi Masikilizano, chargé de la culture et loisirs au sein de la paroisse Sainte Marie de Kashofu, affirme que cette compétition est organisée à l’intention de toutes les équipes de football dans la chefferie Ntambuka et vise à former des footballeurs très engagées dans le foot.

Pour lui, le football est aussi un grand outil d’union en vue de la promotion d’une paix durable dans le territoire d’Idjwi et la province du Sud Kivu en général.

  • Egide Kitumaini

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*