Defo Balibuno de l’Unc plaint la communauté shie ?

Certains internautes qualifient de honte, le message publié par Defo Balibuno Linda, à travers des groupes WhatsApp dont il est membre. Ce dernier qualifie les shi des « vaux-rien » selon l’entendement de plus d’uns.

« Nos frères, surtout les Bashi sont bure… ». Ceux qui ne les aiment pas complotent pour les anéantir et d’office rendre le génie Vital Kamerhe faible. Selon lui, les membres de cette communauté, les shi, ses frères, s’engagent à lapider leur enfant comme pour se faire aimer et accepter par leurs bourreaux. C’est dans ce sens qu’il introduit son message que beaucoup qualifient de honteux à la veille du début de la campagne électorale en RDC.

« Je suis sûr que VK est, et sera le gagnant de cette guerre injuste dirigée contre nous », poursuit l’expert-comptable Balibuno. Selon lui, le même lobbying avait éliminé Masasu Nendaga, soldat au sein de l’Afdl, après une farouche diabolisation où les « nôtres », c’est-à-dire, les shi, furent recrutés pour l’anéantir.

Defo refuse d’abandonner Vital Kamerhe entre les mains des méchants comme la petite rare communauté qui avait accompagné Jésus jusqu’à Golgotha dans une marmaille des hommes armés jusqu’aux dents pour achever le fils de l’homme.

« Me voici aller derrière cette étoile qui va ressusciter et diriger de bon gré malgré vous », arbore sans honte Balibuno en ajoutant bibliquement que la prospérité de Jésus réside dans la diabolisation injuste que les jaloux impuissants haineux qui avaient animé contre lui, ce qui provoquera sa résurrection et l’adhésion de tous ses ennemis d’hier à l’actuelle foi chrétienne.

Cet opérateur politique, pense que Vital Kamerhe que d’aucuns qualifient de caméléon politique va se relever et que tout le monde viendra vers lui sans honte ni crainte.

Le cadre de l’Union pour la Nation Congolaise, Unc, sait combien certains  sont, selon lui, des chasseurs de petits intérêts auprès de tout le monde qui a et qui est déjà arrivé à un poste décisionnel.

Balibuno, agissant par la colère, répond aux réactions de certains membres de sa communauté en dialecte shie en disant : « Fils de i’ndi r’huhirwe, mwe muk’afa hère, mwe bene bihire… Gurhi mwa kasiga e’bishungu bilye mwene winyu bushabusha ntio. Zuki, mu’imange, musiribe, mulahire, muderhe kuguma barhaki bayegula ».

Un message colérique, non violent mais qui appelle à rester fidèle au président Vital Kamerhe. « Je vous déclare que votre frère a eu le malheur d’avoir rencontré et travaillé avec un faible et ingrat qui est incapable de toute réminiscence. Il demeure sans pitié à votre frère et alors à vous tous. Ne pensez pas que c’est en affaiblissant les forts que vous ferez la prospérité des faibles. Mon œil… Un jour, vous me chercherez sans succès », a conclu ce fils du Bushi, membre de l’Unc.

Ces réactions sont enregistrées lorsqu’un débat qualifiant Vital Kamerhe de tous les maux est mené. Ce, après le retrait de sa signature sur recommandation de sa base après les accords de Genève, en vue d’obtenir un candidat commun de l’opposition, le 11 novembre.

  • Egide Kitumaini

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*