Le paiement des frais « illégaux rebondit » à Idjwi.

Des jeunes militants de la « lutte pour le changement, Lucha » disent non au paiement des frais illégaux par les parents, dans certains établissements scolaires au sein de la chefferie Ntambuka.

Ils ont exprimé leur ras-le-bol ce mercredi 21 novembre 2018. Leur message s’est orienté de manière particulière à certains chefs d’établissements scolaires dans chefferie Ntambuka à Idjwi. Debaba Adolphe, notre correspondant sur place, indique que des frais dits « illégaux » sont demandés aux finalistes, singulièrement ceux des 6èmes années, cela, dans tout le territoire d’Idjwi.

Selon quelques élèves, les parents souffrent avec le paiement des frais d’accompagnement des dossiers des examens d’Etat évalués à 10 dollars américains. A ces frais s’ajoutent des frais des photos passeport, des frais d’achat de la carte mémoire, des frais des séances d’animations, la prime et bien d’autres frais non reconnus par l’Etat.

Il y a de cela une année que ces militants avaient adressé une lettre aux autorités compétentes afin dénoncer cette situation prise par certains pour légale. Cependant, rien n’a changé vis-à-vis de cette situation qui appauvrie, d’après les membres de la Lucha et frères militants, la population insulaire. La marche a débuté au centre commercial de Kashara et a chuté au bureau de la chefferie situé à Rambo. Endroit où ils ont déposé leur mémorandum.

 

  • Egide Kitumaini

 

Share this:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*