La fin des Désiré-Joseph

Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est investi président de la Rd Congo. Le destin l’a épargné de ces prénoms de Joseph ou Désiré, dénominateur commun des chefs au sommet de l’Etat congolais de 1960 à 2018. Il n’est ni un des Joseph ni un des Désiré. Et autour
de lui rien, ou personne du genre. Serait-ce un signe du Zodiac, un horoscope pour le peuple congolais ? Les Joseph Kasavubu, Joseph Désiré Mobutu, Laurent Désiré et Joseph Kabila ont été caractérisés par une mesquinerie au sommet de l’Etat… Ils se sont entourés
dans leur grande majorité par des « hommes-vestiges » de la politique congolaise des années 1960. Des gens qui ont démontré leurs limites, leur incapacité, leur myopie face à la misère sociale et par-dessus le marché, leur mauvaise foi à rendre le Congo prospère. Ils semblaient tous alignés à l’enseigne de la phrase de Charles Djungu Simba dans son roman « On a échoué » : « Je refuse de vous développer ». Tel est le malheur que les Congolais ont vécu depuis 1960, soit 69 ans d’indépendance.
Ces chefs d’Etat annonçaient de grands projets qu’ils ne réalisaient pas. Ils paupérisaient volontairement, et peut-être par ignorance, la population congolaise. Seul un homme devenu héros national n’a pas porté l’un de ces deux prénoms au sommet de l’Etat. Et il a incarné un véritable espoir pour le peuple congolais. Cependant, sa vie biologique, sociale, politique et son triomphe n’ont été que de courte durée, surtout au sommet du premier gouvernement congolais. L’enfance de Patrice Lumumba et de Félix Tshisekedi se rivalise à plus d’un titre. Elle est marquée par une jeunesse peu recommandable dans les rues de Kisangani et dans les rues de Bruxelles. Lumumba était «commis» avant de vendre de la «Polar». «Un marketeur» qui ne se gênait pas de le faire à la criée dans des lieux publics. Le président Félix Tshisekedi n’est pas loin de cette enfance de Lumumba. Il a livré des pizzas en Belgique. Il a fréquenté des bandes, des gangs de la rue Matonge à Bruxelles. Il s’est bagarré dans les rues à telle enseigne que ses amis de Belgique ne croyaient pas de leurs oreilles que leur pair Félix était candidat président de la République et en passe d’être élu Président de la Rd Congo.
Et ça ne suffit pas, comme Lumumba, Félix n’est pas porté par les Occidentaux. Son élection n’a pas été applaudie en Europe. Il n’a pas été le candidat dont les anciens colonisateurs rêvaient. Son premier discours en tant que chef de l’Etat est inscrit dans le même contexte que celui de Lumumba : Il rêve d’un grand Congo prospère, il vante les capacités et les potentialités de son pays, prône la réconciliation,
tend la main à tous pour bâtir ce don de Dieu…
Par ailleurs, tout n’est pas rose pour le président Félix Tshisekedi. Son curriculum vitae inquiète à plus d’un titre. Comme Lumumba, sa scolarité reste inachevée. Il s’est arrêté en cours de chemin dans le cursus scolaire. Le fils à l’opposant historique de la Rd Congo est né à
Kinshasa et y a étudié au primaire et au secondaire. Mais quand il découvre l’Europe, le jeune Félix est obnubilé et perd presque les
pédales. Il tourne carrément le dos aux études et se transforme en chef d’une bande de jeunes Congolais qui se livrent à port des pizzas
à domicile. L’activité paie tellement bien, presque cinq dollars de bénéfice pour chaque livraison. Une manne pour un jeune Kinois
dont le père est presque fauché à voir son standing de vie d’antan et celui qu’il mène en dehors du pays.
Il se livre à coeur joie… Et comme l’ex-président, c’est dans les rues en vendant des pacotilles que sa jeunesse se réalise. Bénédiction ou
malédiction pour la Rd Congo? De Nazareth à la congolaise, peut-il sortir quelque chose de bon ? De « Joseph », le peuple congolais
n’a rien gardé de grand…Et comme ces Nazareth congolais donnent un Félix Antoine à la tête du pays, le peuple espère que ce
changement ne sera pas seulement un changement de nom, mais plutôt, il assistera à une révolution dans leur pays. Mais un acquis en reste, le glas a sonné pour les Désiré-Joseph.

La Rédaction

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*