DR CONGO Bridges to Justice, une organisation des femmes pour la défense judiciaire des femmes

Les femmes avocates et défenseures judiciaires de DRCBJ

A travers sa campagne: Zéro femme poursuivie au pénal sans accompagnement judiciaire, DRCBJ veut défendre toute femme en conflit avec la loi quelle que soit son étiquette à condition qu’elle soit indigente.

Cette campagne coïncide avec les festivités de la célébration de la journée internationale des droits de la femme ou avec le mois de la femme.

Cette campagne va durer deux mois, et s’achève le 18 avril 2019. Elle consiste à fournir gratuitement l’assistance d’une avocate ou d’une défenseure judiciaire à toute femme arrêtée ou emprisonnée et dont la petitesse de la bourse ou le revenu ne permettent pas de couvrir les honoraires de l’avocat ou les frais de justice pour quitter les lieux de détention.

DRCBJ  trouve ces dames en conflit avec la loi et indigentes à partir des monitorings et des visites des cachots.

Depuis le 18 février, jour du lancement de la campagne, cet organisme a déjà suivi 95 dossiers des femmes dont 86 ont déjà été clôturés.

Les femmes avocates et les dames défenseures judiciaires de DR Congo Bridges to justice s’engagent à fournir un accompagnement avisé et  une assistance juridique compétente à  toutes les femmes.

Cette structure œuvre dans la ville de Bukavu ainsi que  dans les territoires de Walungu, Kabare et Kalehe et plaide pour les causes des femmes jusqu’au bout peu importe le degré.

Le souhait est que cette assistance juridique gratuite soit étendue à tous les territoires de la province du Sud-Kivu.

       Arlette BOROTO

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*