Les pluies diluviennes battent le record à Walungu

Les dégâts causés par la pluie qui s’est abattue sur le territoire de Walungu le week-end dernier ne cessent d’être revus à la hausse.

Près de 37 ménages de différents villages sont sans actuellement abri. C’est le nouveau bilan enregistré après  l’écroulement de près d’une vingtaine de poteaux de la Société Nationale d’Électricité, SNEL à Walungu centre et  dans les villages environnants, le week-end passé.

La nouvelle dynamique de la société civile située dans le groupement de Kaniola vient de réaliser ces nouveaux chiffres liés aux statistiques du bilan après la pluie.

Casinga Tupatupa, animateur de cette structure au sein de ce groupement indique que ces maisons ont perdu leurs toitures ou se sont écroulées par le vent violent qui a accompagné ces pluies.

La même source ajoute que plusieurs champs et même des plantes ont été dévastés et emportés par les eaux de ruissellement. Cela pousse les habitants de cette entité à craindre déjà la présence d’une famine qui pourrait à tout moment surgir sur le plan alimentaire.

Par ailleurs, certains responsables scolaires affirment qu’une dizaine d’écoles auraient perdu aussi leurs toitures. Actuellement, ils éprouvent des difficultés pour fonctionner normalement.

A l’institut Mafundwe de Ciherano, un mur d’une classe est tombé, laissant la classe sans valeur nous a indiqué Munkwa Byamungu, préfet de cette école. Selon lui, mis à part cette classe, la charpente des classes voisines a été emportée par le vent violent. Toutes ces victimes lancent un cri d’alarme aux organisations humanitaires ainsi qu’aux hommes de bonne volonté afin de leur venir en aide.

  • Egide Kitumaini

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*