Le CPP-SK organise une table ronde sur la paix dans le groupement de Bijombo

« La paix est une responsabilité collective : Engageons nous pour une paix durable, dans le groupement de Bijombo en territoire d’Uvira ».  Tel est le thème de la table ronde que le Cadre provincial de plaidoyer pour la paix et la cohésion, CPP  SK, organise, à partir de ce vendredi 29 mars 2019, dans la salle de conférence du Réseau d’Innovation Organisationnelle, RIO, à Nguba dans la commune d’Ibanda.

La province du Sud Kivu en général,  et  le groupement de Bijombo en particulier, sont  jusqu’à présent les bastions des conflits interethniques. Ces conflits sont la cause primordiale de toutes formes de violations massives des droits humains.

Selon les habitants de Bijombo qui  participent à la  table ronde,  la multiplicité des villages est le plus grand défi pour le retour de la paix  dans leur contrée. Au départ, il n’y avait que 15 villages.  Maintenant  on en compte 32.  Il y a aussi les groupes armés nationaux et étrangers. Des milices  en provenance du Burundi  sévissent à Bijombo.

Une quinzaine d’habitants de Bijombo ont été invités.  Mais  seulement 11 dont une femme sont arrivés à la table  ronde pour deux raisons. Il y a d’abord l’insécurité sur la route et ensuite parce qu’on ne voyage que les jours du marché, le lundi et le vendredi. Des Banyamulenge, Babembe, Bafuliru, Banyindu et Bavira  comptent aussi parmi les 70  participants.

Ces assises visent à contribuer à l’amélioration de la paix, la sécurité et la cohésion sociale. Elles vont se terminer le samedi 30 mars 2019.  Un acte d’engagement pour le retour de la paix et de la cohésion sociale à Bijombo et dans le territoire d’Uvira sera signé.

  • Kibwana Iyanho

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*