L’isp dialogue pour reprendre les cours

Les enseignants de l’Institut supérieur pédagogique, ISP, sont toujours en grève. Les amphithéâtres restent fermés. Mais le dialogue continue.

Le dialogue continue, notamment, entre les enseignants grévistes et les étudiants. Les résultats ne sont pas encore affichés. Ce n’est pas encore le temps de les dévoiler et de les diffuser.

Cette sortie est du directeur général de l’ISP, le professeur Patrick Mze Somora, à l’issue d’une réunion tenue, le mardi 2 avril, entre le comité de gestion et les représentants des étudiants de chaque promotion.

Selon le directeur général de l’ISP, le comité de gestion tient à écouter les étudiants et espère ainsi trouver une issue pacifique par rapport à la grève des enseignants. Et cela, par la voie du dialogue entre le corps scientifique, c’est-à-dire les enseignants, et les étudiants. Et l’Etat dans tout ça?

« …Nous avons poussé des réflexions de part et d’autre mais dans le sens de la volonté des parties prenantes, nous nous sommes tous mis d’accord qu’il faut dialoguer. Les résultats ne seront pas communiqués avant de trouver une solution à ce problème… »déclare le professeur Patrick Mze Somora.

Le Professeur Paulin Bapolisi soutient cette grève des enseignants.

Sans tension ni  trouble à l’ordre public,  les enseignants de l’Isp Bukavu ne veulent plus continuer à enseigner  aussi longtemps que le taux de change ne sera pas normalisé.

Selon le professeur Paulin Bapolisi, les enseignants de l’ISP sont en grève parce qu’ils attendent la concrétisation des promesses des autorités étatiques.

Le gouvernement national avait promis des compensations, après l’acceptation du taux de change de 920 francs congolais pour un dollar américain. Mais jusque-là, rien n’est fait.

Les étudiants en  appellent  au gouvernement  de remettre les enseignants dans leur droit.

Le porte-parole des étudiants de l’ISP, Benjamin Mihigo avoue que les enseignants ne devraient pas grever parce qu’ils étaient d’accord avec le taux de 920 francs congolais pour un dollar américain.

 » …nous demandons au gouvernement congolais de nous remettre dans notre droit qui est celui d’étudier… » dit-il.

Jusque-là, il n’y a pas de compromis entre les étudiants et les enseignants. Quel est donc le sort de l’Isp-Bukavu pour cette année académique ?

  • Georges-Ulysse Kitoka

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*