Bukavu : Les médecins proposent une réforme des mutuelles de santé

L’Association des médecins de famille du Congo souhaite que la mutuelle de santé ait la médecine des familles comme philosophie.

C’est le thème de l’atelier que cette association a organisé, ce vendredi 9 août, au Centre du Réseau d’innovation organisationnelle, RIO, sur l’avenue Milima à Nguba dans la commune d’Ibanda à Bukavu.

Le  docteur Guillaume Mapendo de l’Association des médecins de famille du Congo cadre les débats et insiste sur fait qu’est question d’échanger sur la problématique de l’accès de tout le monde aux soins de santé de qualité, sans condition. « Des mutuelles de santé existantes ont échoué. Il faut monter des stratégies et trouver des pistes de solution pour que les mutuelles de santé soient reformées et  puissent mieux servir les communautés. Qu’elles adoptent la philosophie de la médecine des familles », martèle cet  animateur principal de l’atelier

Des sénateurs, des députés, des professeurs d’université, des responsables des confessions religieuses et des cadres de base prennent une part active aux assises dont le sujet est fort préoccupant. Et pour causes.

L’accès aux soins de santé reste effectivement un obstacle pour la majeure partie de la population  dans  un environnement  incertain  à grand taux de chômage. La maladie est plus souvent imprévisible, une sorte d’accident. Les mutuelles de santé  s’avèrent ainsi des associations d’entraide mutuelle en vue d’apporter des solutions aux problèmes de santé. Elles assument une couverture des risques des maladies. Cependant, le taux de pénétration des mutuelles de santé est reste faible par rapport à la densité démographique.

L’atelier de l’Association des médecins du Congo se clôture demain samedi 10 août.

Joëlle Bufole

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*