Sud-Kivu : L’OIM appuie la lutte contre la fraude minière

L’Organisation internationale pour les migrations (Oim) contribue à la lutte contre les trafics illicites, ou la fraude, des minerais dans les provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu. Ce projet vient d’être lancé ce vendredi 28 février 2020, à Bukavu,  à l’hôtel Elizabeth sur l’avenue Kalehe dans la commune d’Ibanda.

La chargée des projets de l’Oim, Mima de Koularie de la Fontaine, le projet s’articule sur deux points essentiels.  Il s’agit d’améliorer la sécurité dans des sites miniers et de  lutter contre la fraude des minerais. « La police des mines sera formée et déployée dans les zones minières, entre autres sécuriser les creuseurs artisanaux et leurs biens. Avec le concours des services de mines, elle luttera contre le trafic illicite des matières premières », martèle Mima de Koularie.

Le vice gouverneur de la province du Sud-Kivu, Fiston Marc Malago, espère que ce projet de l’OIM contribuera à la lutte contre la fraude.Il appelle les autorités politico-administratives et les services techniques œuvrant dans le domaine minier  à s’impliquer pour le bon aboutissement de ce projet qui va durer 18 mois.

Claude Musongera

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*