Au Beach Muhanzi, les agents du service de l’hygiène se sentent en insécurité

Ces agents déclarent ouvertement qu’il est difficile de protéger autrui alors qu’on n’est pas soi-même protégé. Lamentations des agents du service de l’hygiène affectés au marché Muhanzi  dans le cadre  de la riposte contre la maladie à Coronavirus. Ces derniers dénoncent les risques qu’ils encourent dans leur mission.

Tous les  marchands et marchandes passent entre leurs mains pour contrôle. Ces commerçants et clients  viennent de quatre coins de la province  du Sud-Kivu peuvent souffrir  du Covid-19 ou de tout autre maladie contagieuse.Ils doivent se laver les mains et la température leur est prélevée. Mais les agents de l’hygiène manquent de protection. Ils n’ont ni gants de protection ni cache-nez.

L’équipe du service de l’hygiène affectée au marché Beach Muhanzi compte 5 agents.

Des grosses  pirogues motorisées chargées des marchandises, surtout des denrées alimentaires, proviennent d’Idjwi, Birava, Luhihi, Minova et accostent à ce marché riverain du lac Kivu.

ISHARA  MASIRIKA

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*