Transport : Difficile d’isoler la ville de Bukavu et le centre commercial de Kavumu

Vers 11 heures de ce mercredi 8 avril. Un soleil caniculaire surplombe mais ne disperse pas la foule  au parking de Kavumu. C’est à quelques mètres de la place de l’indépendance dans la commune de Kadutu à Bukavu.

Des taxis bus et voitures taxis embarquent les personnes qui partent vers Kavumu dans le territoire de Kabare. Des femmes et des hommes en provenance de ce centre commercial débarquent d’autres véhicules de transport en commun. Ils viennent pour des boulots et affaires. La décision du gouverneur du Sud-Kivu d’isoler la ville de Bukavu du reste de la province, dans le cadre de la prévention du coronavirus, semble ignorée.

Les taximen cherchent à se dédouaner. Selon eux, les véhicules exploitant l’axe Bukavu-Kavumu ne transportent que le fret des denrées alimentaires et produits de première nécessité. Pis encore, l’arrêté du gouverneur n’interdit personne à effectuer des transactions.  Ces chauffeurs pointent le doigt sur les motards qui amènent ou ramènent les gens de Kavumu.

Des sources proches du bureau provincial de l’Association Chauffeur du Congo (Acco) affirment cependant que l’exploitation de l’axe Bukavu – Kavumu n’est autorisée que pour le transport de fret ou marchandise.  Elles ajoutent qu’il ne revient pas à l’ Acco de faire respecter les décisions du gouvernement provincial.

Le gouverneur Théo Ngwabije avait signé, le mercredi 01 avril un arrêté portant l’isolement de la ville de Bukavu. Et ce, dans le but de lutter contre la propagation du Coronavirus  dont la ville de Bukavu est l’épicentre dans la province du Sud-Kivu.

 Georges Kitoka

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*