La Société civile du Sud-Kivu conseille la patience

« Le dossier  judiciaire de Vital Kamerhe va dévoiler les failles de l’exécution du programme d’urgence du président Félix Tshisekedi.Et beaucoup de têtes peuvent tomber », avertit Marie Migani, la présidente intérimaire du bureau de la coordination de la société civile du Sud-Kivu.

D’après elle, l’état de droit se fonde par la transparence et la justice doit faire son travail. Le moment n’est pas opportun pour  des préjugés. Il faut patienter et attendre les explications du directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe pour tirer des conclusions.

Vital Kamerhe est poursuivi pour une éventuelle mégestion des fonds alloués au programme d’urgence de cent premiers jours du Président de la RDC, Félix Tshisekedi.

Ishara Masirika

 

 

 

Share this:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*