Des chercheurs insistent sur la dimension sociale dans la riposte à la Covid-19

La dimension sociale de la Covid-19 mérite d’être intégrée dans le projet de riposte à cette pandémie. Le virus circule dans la population. Les éventuels ou contacts des cas confirmés sont réticents face aux tests , quarantaine, isolement ou confinement. Le professeur Emery Mudinga vient de constater des faits et de formuler des recommandations au regard de la recrudescence des syndromes grippaux et confinement total de la commune d’Ibanda.

Fin mai 2020, le Sud Kivu note une augmentation exponentielle des cas des syndromes grippaux. Certains malades effectuent des tests antigènes positifs de la Covid-19. Des décès suite aux difficultés respiratoires sont  enregistrés.

Le gouverneur de la province signe un arrêté  portant confinement total de la commune d’Ibanda pendant trois jours. La mesure est  critiquée  dans tous les sens. L’équipe  de surveillance retrace des contacts des contacts porteurs du virus de la covid-19 dans la ville de Bukavu. « Ainsi, l’implémentation d’un score clinique en cette période d’épidémie permettrait d’accéder à un plus grand nombre des patients covid-19 », estime un médecin.

Comme la pandémie prend des allures inquiétantes. Quelques acteurs scientifiques se résolvent de donner des orientations sociales. La séroprévalence  du Coronavirus est similaire dans les communes  d’Ibanda et  de Kadutu. Des mesures préventives ou thérapeutiques devraient être généralisées sur toute l’étendue de la ville de Bukavu..

Le directeur du centre de recherche Angaza Institute,  le professeur Emery Mudinga, pense que la mesure sociologique doit attirer l’attention des décideurs eu égard la flambée actuelle des cas de la Covid-19 dans la ville qui héberge plus d’un million d’âmes.  La perception sociale de la maladie par la population est d’une importance capitale..

Le professeur Mudinga accepte la mesure du confinement. Il en conteste néanmoins le caractère  déshumanisant qui viole des aspects liés aux droits humains reposant sur la répression plutôt que sur la pédagogie collective. Il plaide pour l’accès aux biens et services de première nécessité tels que la pharmacie, les épiceries, l’eau potable, l’électricité etc.

Pendant que  le virus circule au sein de la population, l’équipe  de surveillance devrait évaluer le taux ou la vitesse de la propagation de la covid-19 dans la ville de Bukavu. Les premiers résultats des tests sérologiques réalisés dans certaines structures de Bukavu peuvent servir des données de départ.

Les scientifiques estiment qu’ils doivent circuler et investiguer. Le coronavirus est un phénomène social intéresse  la recherche. La population reste réticente face aux termes test , quarantaine, isolement ou confinement. Mudinga Mushagalusa recommande au gouverneur du Sud-Kivu de rassurer les  contrevenants au confinement, interpellés ou arrêtés, qu’ils ne seront pas détenus dans des  cellules ou les mesures barrières, dont la distanciation sociale, ne seront pas respectées.  Le régime carcéral en République démocratique du Congo est réputé déshumanisant.. « C’est de cette façon qu’on peut reconstruire la confiance de la population », conclut  le  professeur Emery Mudinga.

  • Egide Kitumaini

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*