Le sort de Vital Kamerhe est déjà scellé dans le procès 100 jours

Le tribunal de grande instance de Kinshasa Gombe rend, le samedi 20 juin, le verdict du procès 100 jours dans lequel Vital Kamerhe est accusé.
Un groupe d’universitaires du Sud-Kivu ont réfléchi sur cette affaire, hier mercredi 17 juin à l’hôtel Exodus sur lavenue Lumumba dans la commune dIbanda.

Ces professeurs, chefs des travaux et assistants de l’enseignement supérieur regrettent que Vital Kamerhe soit le seul homme à porter croix Selon eux, Kamerhe n’agissait qu’au nom et pour le compte du président de la république. Les gestionnaires du programme sont épargnés.

Pour le professeur Arnold Nyaluma, le sort de Vital Kamerhe est déjà scellé dans ce procès politique. « Kamerhe sans doute condamné non pas en raison de son implication dans le détournement, parce qu’une certaine élite a besoin d’un coupable », dénonce ce doyen de la faculté de droit à lUniversité catholique de Bukavu (Ucb) et avocat au barreau de Bukavu.

Claudine Kitumaini

Share this:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*