Les commerçants transfrontaliers forment des groupuscules pour mieux affronter les difficultés.

Le groupage diminue les harcellements et les tracasseries à la frontière. Cette pratique réduit aussi les risques et facilite les transactions. Le coordonnateur provincial du Projet de Facilitation du commerce dans le pays de Grands Lacs, PFCGL Sud-Kivu, Célestin Buchekuderwa vient d’énumérer ces avantages du groupage pendant cette période de la pandémie de covid 19

Depuis que les petits commerçants transfrontaliers pratiquent le groupage, les services de l’Etat commis à la frontière donnent les quantités des produits importés. Et la traçabilité des taxes devient claire et transparente. « En mai 2020, les petits commerçants de Bukavu ont importent, du Rwanda,  des marchandises qui valaient au mois 200 mille dollars américains. Ils réclament les preuves de paiement des taxes dont ils se sont acquittés », illustre  Célestin Buchekuderwa,

Le PFCGL a tenu sa conférence de presse, hier mardi 11 août à l’hôtel Elisabeth  sur l’avenue Kalehe  dans la commune d’Ibanda.

Claudine Kitumaini

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*