Les journalistes sont des chiens de garde de la démocratie et des acteurs de développement

Mama Radio vient de tenir, du lundi 10 au  14 août, un atelier de formation sur le journalisme sensible aux conflits et de paix à Nard Hôtel de Nguba dans la commune d’Ibanda à Bukavu.

Cette radio communautaire et thématique sensible au genre a collaboré avec l’Association des femmes des médias (Afem) et la Synergie des médias d’Uvira et de Fizi (Symuf) dans l’organisation de ses assises auxquelles la Coopération suisse a apporté son appui financier.

16 dames et 14 messieurs journalistes y ont pris une part active. Ils provenaient des radios et télévisions, privées et communautaires, ainsi que des médias en ligne. Ils ont échangé et appris beaucoup sur la prévention et la gestion des conflits, la participation citoyenne et la redevabilité. Ils ont été aussi outillés sur  la production radiophonique, la réalisation d’une émission de débats publics et le journalisme sensible au genre.

Selon l’une des organisateurs, Nelly Adidja de Mama Radio, les médias ont un rôle à jouer dans le processus de la démocratie et de la bonne gouvernance. Elle a martelé que les journalistes sont des chiens de garde de la démocratie et des acteurs du changement. Nelly Adidja  espère qu’à partir de cette formation il va s’observer un changement dans la façon de traiter les informations. L’observance du code éthique et de déontologie met les journalistes à l’abri de menace.

 

Rachel Fadhili

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*