La société civile plurielle condamne les menaces proférées contre Denis Mukwege.

La  société civile plurielle du Sud-Kivu s’investit dans la  campagne d’appropriation et de mise en œuvre effective du rapport mapping. Elle condamne les menaces proférées contre le docteur Denis Mukwege. Ce Prix Nobel vient de déclarer faire objet des menaces de mort à cause de ses plaidoyers pour obtenir une justice pour les crimes commis dans l’est de la RDC.

Les sociétés civiles du Sud-Kivu, dans leur diversité,  viennent de lancer une campagne d’appropriation et de la mise en œuvre effective du rapport mapping. Ce lancement a été donné ce vendredi 21 août dans la conférence de presse tenue au bureau de coordination de  civile du Sud-Kivu  sur l’avenue Kibombo dans la commune d’Ibanda.

Le rapport mapping  est  le rapport partiel des plusieurs massacres perpétrés en RDC. Ce rapport a été publié depuis des années mais le droit n’a jamais été dit. Selon le professeur Arnold Nyaluma, certains massacres sont des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité.

Les sociétés civiles du Sud-Kivu, dans leur diversité, condamnent les menaces proférées contre le docteur Denis Mukwege. Ce Prix Nobel a déclaré,  fin juillet dernier, faire objet des menaces de mort à cause de ses plaidoyers pour obtenir une justice pour les crimes commis dans l’est de la RDC depuis des années.

La Nouvelle dynamique de la société civile et autres  ont participé activement à cette conférence de presse.

Claudine Kitumaini

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*