La rentrée scolaire à Bukavu, un cauchemar pour les familles moins nanties

A quelques jours de la rentrée scolaire 2020-2021, les parents d’élèves des familles moins nanties de la ville de Bukavu ne sont pas en mesure d’acheter les fournitures scolaires pour leurs enfants.

Il est 12 h 20 minutes, ce mardi 07 Octobre 2020 sur le boulevard Patrice Emery Lumumba, à 6 jours de la rentrée scolaire en République démocratique du Congo. Les fournitures scolaires sont déjà étalées sur cette artère principale de la ville de Bukavu et devant l’inspection provinciale de la santé.

Les parents passent à compte-goutte .Ils viennent se renseigner sur le prix des fournitures scolaires. Certains d’entre eux se plaignent de la hausse du prix et d’autres encore, se demandent comment leurs enfants vont rentrer sans cahier ni stylo à l’école le 12 octobre prochain.

« J’ai 4 enfants qui étudient à l’école primaire. Je n’ai ni stylo ni cahier. Au fait je ne sais pas comment mes enfants vont reprendre les cours. J’ai du mal à leurs trouver de quoi mettre sous la dent. Des fois ils passent de nuits blanches. Je prie Dieu pour qu’il fasse un miracle pour cette année scolaire », explique Justine M’marume, avec des larmes aux yeux. Elle est porte faix au marché de Nyawera et mère de six enfants dont 4 écoliers.

Avec la maladie à corona virus la crise économique s’est invitée dans plusieurs familles de la ville de Bukavu. Des salariés comme des chômeurs vivent désormais au taux du jour. Pour ces familles moins nanties, la rentrée scolaire est un cauchemar.

Selon les vendeurs qui étalent à même le sol leurs marchandises, le prix est très élevé cette année par rapport à l’année passée .Les grossistes du marché de Kadutu qui gardaient leur stock haussent aussi le prix pour les détaillants.

Claudine Kitumaini

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*