Bukavu KivuTech : la deuxième édition sur le sommet numérique au Kivu lancée ce vendredi 27 novembre

Dans le but de pousser les jeunes à se lancer  dans l’entrepreneuriat numérique, la deuxième édition du sommet KivuTech a démarrée ce vendredi 27 novembre 2020.

Ce sommet vise à mettre ensemble les investisseurs ou décideurs et les jeunes innovateurs qui n’ont pas assez de moyens.

« 3 panels ont constitué cette journée en fonction des besoins de la population. Notre pays a des difficultés de gestion dans la maximisation des recettes. Le modèle manuel est encore utilisé même dans des entreprises. Le modèle devrait migrer vers le système de gestion informatisé », explique Benjamin Cinamula, coordonnateur de KivuTech.

Benjamin Cinamula indique que l’entrepreneuriat doit commencer tout d’abord par l’inspiration avant d’avoir des projets très innovants et consommables par la population. Kivu Tech accompagne les jeunes entrepreneurs en les formant et en les mettant en contact avec les décideurs.

« KivuTech comme incubateur est là pour récolter les idées de ces jeunes, les accompagner et les former pour que leurs produits soient consommés ».

La représentativité de la femme dans l’entrepreneuriat numérique reste minime jusque maintenant. Kivu Tech appelle toutes les femmes à se lancer et à s’émanciper car l’innovation n’a pas de sexe.

« Nous visons l’égalité des chances entre homme et femme. Nous pensons qu’elles seront nombreuses les femmes qui vont se lancer dans l’entrepreneuriat numérique dès aujourd’hui».

3 panels vont également constituer cette deuxième et dernière journée.  C’est notamment l’éducation, les infrastructures et le commerce électronique. L’exposition des six meilleurs projets va clôturer la journée.

« S’il faut innover, il faut qu’il y ait du courant électrique permanent, la connexion internet haut débit et tout ce qui touche  l’informatique », conseille Benjamin Cinamula de KivuTech.

Plusieurs personnalités nationales ainsi qu’internationales ont pris part à ces échanges. A la présidence de la Rd Congo, le conseiller spécial en charge du numérique, la conseillère en charge de la jeunesse et  violences faites aux femmes. Sur le plan international, le président du club des investisseurs français ainsi que des chercheurs et des professeurs ont également participé au débat. Cela pour inspirer les jeunes en premier mais aussi essayer de trouver des solutions liées aux problèmes de financement pour ces jeunes qui se sont déjà lancés dans le numérique.

Deux meilleurs projets seront primés. Il sera à la hauteur d’un million de francs congolais pour le premier et cinq cent mille francs congolais pour le second. Ces initiatives ont lieu grâce à l’accompagnement et la collaboration du Programme des nations unies pour le développement, Pnud en Rd Congo.

Cela fait environ une année que la première édition a eu lieu. Le 12 décembre 2019, elle a réunie plus des trois cent jeunes entrepreneurs. Ils étaient venus de la ville touristique de Goma et Bukavu.

KivuTech est un programme de « International Humanitarian and developement Team » qui regroupe plusieurs organisations des jeunes du Nord Kivu et Sud-Kivu. Le but   est d’accompagner, soutenir et encadrer les entrepreneurs et innovateurs.

Ce Programme a vu le jour en 2019 dans la ville de Bukavu au  Sud Kivu. Sa vision reste «  la croissance de la personne dans sa dimension humaine et professionnelle. Vivre un développement durable avec une humanisation entière et une collaboration vivifiante».

Joëlle Bufole

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*