Commune de Kadutu : la recrudescence de l’insécurité affole plusieurs familles.

Une vendeuse, à la fois de la farine de maïs et de manioc vient d’être dépouillée d’une somme à hauteur de  400.000 francs congolais ainsi que d’autres biens de valeur. Ce forfait a été commis par des hommes armés.

La scène se déroule pendant la soirée du mardi 1er décembre 2020 sur avenue Burhende à Nyamulagira dans le quartier Cimpunda en commune de Kadutu. C’était aux environs de 20h40 minutes.

Concomitamment, des cris de balles retentissaient sur avenue Texas au quartier Nkafu. Une situation non encore élucidée par des services de sécurité. 

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile à travers le sous noyau de Kadutu déplore les circonstances dans lesquelles ces incursions sont organisées.

Cette structure citoyenne se pose plusieurs questions sur la persistance de l’insécurité dans cette entité. Elle demande que d’autres stratégies soient mises en place pour démanteler les réseaux mafieux et punir les inciviques conformément à la loi.

Rappelons que dans la nuit du lundi 30 novembre au mardi 1er décembre, une personne d’une quarantaine d’années a été assassinée par des bandits armés non encore identifiés. C’était à son domicile situé à Karhale dans la commune de Kadutu. Ils ont fait incursion dans sa maison aux environs d’une heure du matin et l’ont poignardé.

·         Georges Kitoka

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*