ALERT INTERNATIONAL

Une dizaine de membres et acteurs des structures œuvrant pour la promotion de la paix, des droits de la femme et des jeunes participent depuis le matin de ce mercredi 2 décembre 2020 à une formation. Cette dernière est axée sur l’analyse de contexte, de risques et la cartographie des structures à base communautaire.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet « Covid-19, réponse rapide dans la région des Grands Lacs ». Des échanges portent essentiellement sur l’élaboration de la cartographie rapide des structures de paix, des jeunes et des femmes dans la ville de Bukavu.

Ce, en réponse à l’objectif tendant à réduire l’impact de la pandémie de covid-19 sur les communautés vulnérables de la région des Grands Lacs par l’accès à des informations précises, fiables et contextualisées, la sensibilisation communautaire et prévention des conflits liés à la covid-19.

Les participants à cet atelier s’engagent à améliorer leur façon de transmettre des informations liées à la covid-19. Selon eux, ces nouvelles doivent être fiables et utile grâce à une sensibilisation ciblées et de proximité.

En plus de ces deux résultats, « grâce aux actions de prévention des structures communautaires et des acteurs locaux, les conflits, les tensions et violences notamment ceux basées sur le genre seront minimisés », indique Edwige Cishimbi, chargé de projet au sein d’Alerte Internationale.

Pour bien comprendre le sujet autour duquel l’échange tourne, plusieurs concepts ont été définis au cours des travaux. Il s’agit entre autres de l’analyse de contexte, de la cartographie communautaire, du risque, de conflit, du genre, …

Ce projet qui s’attaque aux principales causes des conflits est exécuté en consortium entre international Alert, Pole Institute et internews qui en est d’ailleurs le lead. Il vise à changer des perceptions sur la façon dont les causes des conflits sont abordées en introduisant un cadre transparent et inclusif pour comprendre et aborder ces questions.

Le projet est appuyé par la commission de l’Union Européenne. L’atelier se tient dans une des salles des réunions de l’Hôtel Elisabeth situé sur Avenue Kalehe dans la Commune d’Ibanda.

·         Egide Kitumaini

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*