Lugushwa : Une bouteille de bière s’achète à 10 dollars américains faute d’accessibilité du coin !

Les denrées alimentaires et produits de première nécessité connaissent une hausse vertigineuse des prix. La dégradation de la route Bukavu-Kamituga est à la base de cette situation particulièrement à Lugushwa dans le territoire de Mwenga.

La vie devient de plus en plus difficile à Lugushwa, une agglomération minière située dans le territoire de Mwenga.

Donatien Babunga, chef de camp de Njolinjoli, un carré minier de Lugushwa indique que le prix des produits de première nécessité et d’autres denrées alimentaires augmente sur le marché local.

Une bière qui s’achetait à dix mille francs se négocie entre quinze mille et dix-huit mille francs congolais. Dans d’autres coins du site, une bière se négocie à dix dollars américains. Un verre de sucre qui se discutait entre huit cent et mille francs, se vend entre 1200fc et 1500fc.

Une mesure de haricot qui s’achetait à 2500fc se marchande désormais à 3500fc. Un litre d’essence quitte huit mille francs congolais pour dix mille francs congolais. Une mesure locale de farine de maïs se discute à trois mille cinq cents francs au lieu de deux mille cinq cents francs.

La loi de l’offre et de la demande représente le modèle principal de l’économie de marché et repose sur l’équilibre de la quantité de bien offert et la demande d’un certain bien. Le tout ayant une influence sur le prix de ce bien suivant l’importance de l’offre ou de la demande.

Cette situation est consécutive à la dégradation de la route Bukavu-Kamituga. Elle influe sur le prix des marchandises et des denrées alimentaires dans plusieurs localités du territoire de Mwenga.

La réhabilitation de cette route demeure une réponse au problème que traverse la population de Lugushwa en particulier et de Mwenga en générale.

Les organisations de la société civile pensent que l’autorité provinciale oublie expressément les habitants de Mwenga pourtant les minerais en provenance de cette partie booste l’économie de la province.

Ils lancent un cri d’alarme afin que la route nationale à travers le tronçon allant de Bukavu à Kamituga soit vite réhabilitée et entretenue.

·         Christian Kika

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*