Kalehe : Bukavu se sépare progressivement des territoires voisins.

Le trafic routier est coupé depuis hier mardi sur la route Bukavu-Goma. C’est la conséquence de l’écroulement du pont Kasheke jeté sur la rivière Lwanjoka de l’axe routier identifiée comme la nationale numéro 5 au niveau de Mbinga Sud dans le territoire de Kalehe.

Cette situation inquiète les transporteurs. Des acteurs de la société civile locale se désolent de voir qu’ils ont alerté l’opinion sur la détérioration de ce pont mais rien n’a été fait.

Thierry Kasisi, habitant du village Kasheke s’indigne de cette situation. Il appelle l’autorité provinciale à réhabiliter urgemment cet ouvrage afin de faciliter l’écoulement des marchandises entre Bukavu et Goma, cette voie étant une route de desserte agricole.

Le mouvement citoyen Observatoire de l’action parlementaire et gouvernementale, Obagp, envisage des actions si rien n’est pas fait dans l’urgence. L’objectif est de sauver ce qui peut l’être.

L’écroulement du pont Kasheke constitue un enclavement des habitants de MINOVA. Ceux-ci chercheront l’accès aux villes de Goma et de Bukavu via la voie lacustre. Seront-ils épargnés des drames du lac Kivu ? 

Trésor Ilanga

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*