Sange : La cour militaire condamne des militaires et des policiers accusés de viols

Siégeant en chambre foraine dans la cité de Sange, la cour militaire du Sud-Kivu a rendu, le jeudi 4 mars,  les verdicts dans les procès d’une vingtaine des militaires et policiers accusés de viols.

Ces prévenus ont commis leurs forfaits dans les territoires de Kabare, Fizi, Uvira et dans la ville d’Uvira. 15 d’entre eux ont été condamnés à la prison et 5 ont été acquittés.

Les avocats de ces militaires et policiers ont salué ces prononcés. Selon Me Tarcisse Simba, toute personne a droit à une justice équitable malgré sa culpabilité. « Ses clients ont vu les peines requises par le ministère public atténuées et d’autres ont été acquittés », s’est-t-il réjoui.

Ces audiences en chambres foraines ont duré 10 jours, du 22 février au 4 mars 2021. Et ce, grâce à l’appui financier de la Fondation Panzi de Denis Mukwege.

Claudine Lumvi

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*