Sud Kivu : Théo Ngwabije et Zacharie Lwamira : qui tombera le premier ?

Au Sud Kivu, la session de mars est sous tension. On note une pétition contre le bureau et une motion de défiance contre le gouverneur. La situation reste tendue et confuse à l’hémicycle de l’assemblée provinciale du Sud-Kivu qui devrait tenir une plénière.

Le matin de mardi 6 avril, des policiers du Groupe mobile d’intervention, GMI, sont visibles,  du carrefour dit Feu Rouge jusque dans les parages de l’hémicycle de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu, à la botte dans la commune d’Ibanda.

Une plénière convoquée par le directeur de l’administration de l’assemblée provinciale devrait être tenue pour installer un bureau d’âge. Par ailleurs, une pétition venait d’être signée contre le bureau définitif de cet organe délibérant.

Jusqu’aux environs de 15 heures, rien ne fit. Cinq des six députés pétitionnaires remuaient ciel et terre pour que la séance ait lieu.

Les membres du  bureau définitif désavoués, venaient, à leur tour,  de suspendre le directeur de l’administration de l’assemblée et de convoquer une autre plénière pour ce mercredi 7 avril.

Aux heures de midi, des échauffourées ont été signalées entre la police, le groupe des sympathisants des pétitionnaires et le camp de militants du bureau désavoué.

Pendant ce temps, un autre groupe de députés provinciaux vient d’embrouiller davantage la donne.

Ils déposent une motion de défiance contre le gouverneur Théo Ngwabije. Ils accusent le chef de l’exécutif provincial de mauvaise gestion, de détournement de deniers publics et de corruption.

Le camp du gouverneur rétorque que cette motion viole le règlement intérieur de l’assemblée provinciale où la situation est confuse.

  • Trésor Ilanga

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*