On vire au patriotisme!

Le discours de la Majorité présidentielle, en commençant par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange est
centré, ce dernier temps, sur l’indépendance totale, l’autodétermination et le refus de toute influence
extérieure ; bref, au ‘‘patriotisme’’. Du déjà vu et du déjà connu dans plusieurs endroits de la planète verte. Quand
est-ce que le politique brandit le ‘‘Patriotisme’’ ? L’empire de la force se pare de ce terme. Ce concept est adulé par
tout peuple désireux d’indépendance ou qui rêve d’une part de hauts faits, et d’autre part de marquer la légende, afin de se tailler à la fois une histoire et s’affirmer comme ‘‘grande nation’’. Les mensonges suffisent pour fournir une excuse aux adulations des lâches, au silence et à la soumission des malheureux, à l’inertie des spectateurs et à permettre aux tous puissants d’oublier qu’ils commettent des crimes, ajoute Simone Weil.
Les affidés du régime montent une propagande médiatique, moral, militaire, idéologique et politique pour faire
croire à Joseph Kabila qu’il a raison de se représenter pour un troisième mandat et qu’il est détenteur du droit de plus fort. C’est leur « Patriotisme » ! Ces caudataires forment présentement un empire de
force à quatre angles qui quadrillent tout un peuple. Il y a ainsi un credo : élection avec tous les préalables posés par la Ceni ; une religion : Kabila éligible ou pas d’élection au 23 décembre 2018 ; une mystique : l’argent pour corrompre tout le monde, raison pour laquelle le Front commun pour le Congo, FCC, a vu le jour ; une morale : l’armée et la police toujours prêtes à écraser la population qui essaie de contester ou de manifester son mécontentement. Crapulerie et sauvagerie ! Tout celui qui critique pareil discours est assimilé aux prétendus ‘‘ennemis de la patrie’’. Simone Weil éclaire la lanterne du monde dans son ouvrage ‘‘Les écrits historiques’’
en affirmant que ‘‘le bourrage de crâne patriotique est le plus avilissant et de plus funeste. Ce patriotismelà
n’a produit que des sinistres âneries ; il est radicalement inhumain ; il ne tend qu’à transformer les hommes
en chair à canon…le patriotisme est une hypocrisie qui cache le simple amour de la puissance. Pour ceux qui en
subissent, c’est une bassesse.’’

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*