Mwenga : Crispin Milenge exige de l’ordre dans le secteur de la santé dans son territoire.

Le médecin-directeur de l’hôpital général de Mwenga, Dr Crispin Milenge, appelle la population de son ressort à éviter de se faire soigner dans les dispensaires disséminés dans différentes localités de la chefferie de Basile et ses environs.
Cet appel a été lancé au cours d’une interview accordée à la radio web sauti ya Mashariki, la semaine dernière.
Selon le médecin-directeur, le chef-lieu du territoire de Mwenga fait face à une prolifération des structures sanitaires qui ne répondent pas aux standards nationaux et internationaux.
Les personnels soignants qui y travaillent ne sont pas qualifiés. Il déplore toutefois que ces dispensaires se risquent même à réaliser des opérations chirurgicales sans aucune intervention de spécialiste ou de médecin.
Cette situation selon lui, met en danger la vie des femmes et des enfants qui sont, pour la plupart, des bénéficiaires de leurs soins.
Le président de la société civile, sous-noyau de Basile, Urbain Basubi, confirme le fait et ajoute que ces structures sanitaires qui poussent comme des champignons n’ont pas non seulement de personnel qualifié, mais également les équipements utilisés laissent à désirer.
Par contre, certaines malades qui se sont confiées à notre micro font savoir que l’hôpital général de Mwenga est très éloigné de leur milieu, et qu’en plus de cela, les soins médicaux sont très coûteux.
C’est ce qui explique, selon elles, la fréquentation des structures sanitaires qui sont proches de leurs maisons.
La société civile, sous-noyau de Mwenga, exige de l’ordre dans ce secteur pour limiter les dégâts.
Christian Kika

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*