La protection et la sécurité des journalistes : Le BCNUDH renforce les capacités des chevaliers de la plume du Sud Kivu

‘’Prendre conscience du contexte qui entoure le processus électoral’’, c’est entre autres objectif d’un atelier de renforcement des capacités sur les mécanismes de protection des journalistes en période électorale. Egide Kitumaini a pris part à cet atelier.

Cette session revient essentiellement sur des aspects de protection des journalistes en période sensible liée à leur sécurité ainsi qu’à leur protection durant la période électorale. Les journalistes échangent en cette première journée, sur des notions élémentaires vis-à-vis du code de déontologie professionnelle. Museme Kilondo, coordonnateur du Csac a brossé de façon sommaire sur la façon dont les journalistes doivent conduire leurs rédactions en cette période en évoquant quelques les stratégies de sécurisation. Il a comparé cet aspect professionnel à un match de football. Il n’a pas manqué de faire allusion à certains textes juridiques qui sous-tendent le métier qui consiste à collecter, traiter et diffuser les nouvelles.

La problématique de la sécurité du journaliste dans le contexte électoral de la RDC et le mandat du bcnudh, c’est parmi les modules exposés. Il s’est agi aussi d’épingler quelques organisations qui ont la vocation de protéger les journalistes avant de chuter sur la façon de gérer l’information électorale en ce moment très crucial de l’histoire démocratique de la RDC.

Cette session de deux jours est organisée par le bureau conjoint des nations unies aux droits de l’homme en collaboration avec l’Union Nationale de la Presse du Congo, section du Sud Kivu. C’est à Eden Hôtel, situé à Nguba dans la commune d’Ibanda que se tient cette rencontre.

  • Egide Kitumaini

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*