Insécurité à Mwenga

Deux miliciens et un civil tués lors d’accrochages entre des miliciens Maï-Maï Raiya Mutomboki et des éléments des Fardc après un pillage signalé dans la chefferie de Basile, en territoire de Mwenga, ce 3 novembre 2018.

Selon un membre du club de lecture du journal Le Souverain Libre basé à Mwenga, plusieurs femmes ont été victimes de viol, ainsi que de nombreuses personnes prises en otage,  parmi lesquelles le chef de localité, Bashimwenda Mayo.

Des miliciens Maï-Maï Raiya Mutomboki avaient en effet fait incursion dans ce coin du territoire de Mwenga, et ont obligé plusieurs jeunes de transporter leur butin, personnes qui, jusque là, ne sont pas encore revenues.

Notons que le civil tué par balle perdue lors de ces accrochages entre Maï-Maï et éléments des Fardc répondait au nom de Léandre, diplômé d’Etat édition 2018 et fils d’un nommé Mukobelwa.

La rédaction

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*