Linafoot division 1 : OC Muungano disqualifié

Les fanatiques de l’Omnisport club Muungano sont inconsolables. Leur équipe vient d’être déboutée de la Linafoot division 1 après avoir encaissé trois forfaits. Les ‘‘Shalalilé’’ manquent à la fois l’argent et la cohésion.

La Ligue nationale de football (Linafoot) annonce que l’OC Muungano de Bukavu est exclu de son chamiponnat division 1 pour avoir écopé de trois forfaits au cours de cette de la 24ème édition. Des forfaits contre le Daring Club Motema Pembe (DCMP) du 28 septembre
2018 à Kinshasa, l’AC Rangers du 21 novembre 2018 à Kinshasa et le FC Mont-Bleu du 14 février 2019 à Bunia.
L’OC Muungano tombe ainsi sous l’article 208 alinéa 3 des Règlements généraux et sportifs de la Fédération congolaise de football
association (Fecofa) qui stipule : « Toute équipe qui encourt trois forfaits pour absence sur le terrain au cours d’un même championnat
en est exclu d’office. Il est relégué à la Division 2 du championnat national’’. En 16 matchs livrés, OC Muungano ne comptait alors que 7
points et tirait la queue du classement. Les fanatiques de l’équipe chère au président Jean Bulambo sont désemparés. Plusieurs considèrent cette exclusion comme une honte pour la ville de Bukavu et la province du Sud-Kivu. Pour eux, cette disqualification était prévisible dans la mesure où le club navigue cette année sans comité de coordination stable. Au début de la compétition, le 2ème vice-président Ladislas Muganza et le secrétaire sportif Job Mbula sont aux commandes de l’OC Muungano et tout semble bien marcher. Mais le gouvernail leur échappe vite. L’appui financier et logistique du président Jean-Marie Bulambo Kilosho n’est pas conséquent et ce dernier est plus investi dans sa campagne électorale. L’entraineur ivoirien Bruno Bla et quelques joueurs recrutés à Kinshasa s’en vont.
Après les élections, Muungano reste abandonné à son triste sort et la situation se complique davantage. Le secrétaire Job Mbula
réceptionne la lettre de démission du 2ème vice-président Ladislas Muganza. Un appel à candidature à quelques postes dans le
comité de coordination est lancé. Les assemblées générales électives sont programmées mais non tenues effectivement faute de candidature réceptionnée. ‘‘Certaines personnes privilégient leurs intérêts individuels et négligent ceux de l’équipe. Les problèmes ont
commencé lorsque Didier Okito, aujourd’hui député national, a intégré le comité de coordination. Certains supporters et anciens
dirigeants n’ont pas été d’accord avec lui. Ils ont décidé de le combattre jusqu’à ce qu’il a déposé sa démission’’, explique Bienfait
Ngolombe, un fervent fanatique de Muungano. En effet, les fanatiques de Muungano sont divisés sur la question de leadership au sein de l’équipe. Certain soutiennent l’ancien premier vice-président Didier Okito et d’autres une autre le président honoraire Jean-Marie Bulambo. Pour l’analyste sportif Matabishi Djuma, les anciens dirigeants devaient vite se réunir autour d’une seule table pour trouver la solution qui peut aider Muungano à de refaire surface et d’aller de l’avant.

Christian Kika

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*