Ceci n’est pas un poisson d’Avril à Mukwija-Kalehe

Interdiction de circuler avec des armes blanches dans le Centre de Mukwidja, à Mbinga Nord, dans le territoire de Kalehe. Cette décision est ressortie de la réunion locale de sécurité hier lundi 1er Avril 2019.

Cette réunion du Conseil local de sécurité à  Mbinga-Nord élargie à la société civile avait pour but de maintenir la sécurité et la stabilité de l’entité en proie à l’insécurité ce dernier temps. Cette situation intervient après la vente d’une parcelle dans la concession dite ‘’Lukera’’ et qui plonge deux parties en conflit latent. Il s’agit  d’une part de l’acquéreur Amani Kadoke et de l’autre le vendeur Singali-Muhululira Maurice.

Suite à l’opacité qui plane autour de la vente de cette concession, l’opinion a pu remarquer la présence d’un groupe de personnes détenteurs d’armes blanches qui circulent librement dans cette partie du territoire de Kalehe. Ce qui a plongé la localité dans une insécurité permanente.

Après débat et délibération, le conseil local de sécurité  décide que toute personne retrouvée en possession d’une arme blanche sera arrêtée par les services de l’ordre et transférée auprès du procureur du parquet près le Tribunal de paix de Kalehe.

Selon Valet Chebujongo, membre du club de lecture du souverain libre à Kalehe, les participants demandent la présence physique de Maurice Singali dans le prochain débat autour de cette question et dont la rencontre sera tenue jeudi 04 mars 2019 au Bureau du CDM/Mukwidja.

Le but de cette prochaine rencontre est la recherche de solution définitive au conflit foncier opposant les deux parties en se basant effectivement sur les documents authentiques liés à l’acquisition de ce domaine. L’intérêt est de préserver la paix et la tranquillité dans ce coin du Sud Kivu.

  • Egide Kitumaini

 

•

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*