RDC : L’éducation environnementale s’avère une urgence

L’éducation environnementale fait partie des défis énormes que la République Démocratique du Congo doit surmonter. Elle s’avère une urgence pour préserver ce poumon de la planète Terre en proie aux effets néfastes du changement climatique.

L’éducation environnementale a pour objectif de recréer un lien entre les hommes et leurs environnements naturel, social et culturel. Grâce à cette éducation spécifique, les individus et les collectivités saisissent la complexité de l’environnement tant naturel que créé par l’homme.

Il s’agit de véhiculer le principe de la gestion de l’environnement.

Pourtant, en RDC l’environnement se dégrade de manière remarquable. Les érosions provoquent des catastrophes faute du déboisement. Et les maladies d’origine hydrique deviennent meurtrières suite à l’insalubrité.

Dans la province du Sud-Kivu, les effets du changement climatique se font sentir.

 « Auparavant, à chaque tombée de pluie des insectes jaillissaient par milliers. Maintenant, il n’y a plus d’arbres, on a déboisé partout, les insectes ont disparu. »

Un vieil habitant de Bukavu fait remarquer que les papillons et les sauterelles sont en voie de disparition dans la ville.

« Auparavant, à chaque tombée de pluie des insectes jaillissaient par milliers. Maintenant, il n’y a plus d’arbres, on a déboisé partout, les insectes ont disparu », regrette-t-il.

 Le délégué du ministre de l’environnement à la clôture d’une formation sur l’énergie photovoltaïque à l’Université Catholique de Bukavu reconnait qu’il y a un problème d’éducation environnementale en RD Congo.

L’éducation à l’environnement est plus que jamais nécessaire pour préserver la nature. Cela épargnerait la population de Bukavu des effets du déboisement, de l’insalubrité et de diverses pollutions.

L’éducation environnementale est une affaire de tous.

  • Arlette Boroto

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*