Isp-Bukavu : Les étudiants acceptent des frais supplémentaires pour sauver l’année académique

SONY DSC

Pour éviter que cette année académique ne soit blanche, les étudiants acceptent de payer des frais académiques supplémentaires

Les étudiants de l’ISP-Bukavu acceptent de payer un supplément de 100 dollars américains pour la première et la deuxième année graduat, 105 dollars pour la première licence ainsi que 120 dollars pour les promotions finalistes de la  troisième année graduat et de la deuxième licence.

Cette décision ressort d’une concertation entre le collège des étudiants et leurs camarades manifestants dans le bureau de la Nouvelle dynamique de la société civile, NDSCI. Deux camps sont à signaler parmi les étudiants depuis la crise. Le camp du collège des étudiants qui a accepté le payement des frais imposés et celui des étudiants qui manifestent contre ces majorations.

Selon un communiqué rédigé à l’issue de cette réunion, les étudiants invitent le conseil de l’institut, le comité de gestion et les enseignants à privilégier la paix et le règlement pacifique de cette crise qui n’a que trop duré et qui met en danger cette année académique.

Les étudiants viennent de manifester devant le Centre des recherches universitaires du Kivu, CERUKI. En brûlant des pneus et en scandant des slogans, ils affichent de cette manière leur opposition à la récente mesure du comité de gestion qui exige, à tous les étudiants de l’ISP de se réinscrire.

Un circulaire du comité de gestion appelle les étudiants désireux de poursuivre leurs études à l’IS, de s’enregistrer auprès des bureaux de leurs sections respectives.  Ces bureaux restent ouverts à leur intention dans le bâtiment du  CERUKI.

Le directeur général de l’ISP, le professeur Patrick Mze Somora précise que la réinscription des étudiants court dès le jeudi 9 au samedi 11 mai.

  • Georges-Ulysse Kitoka

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*