Football / Can 2019 : Des Léopards rapides et endurants pour remporter le trophée

Les Léopards de la Rd Congo s’envolent bientôt en Espagne pour effectuer un stage bloqué dans le cadre de la préparation de leur participation au tournoi final de la Coupe d’Afrique des Nations prévu du 21 juin au 19 juillet en Egypte. Ce pays des Pharaons
rappelle aux Congolais leur victoire en finale face à la Zambie et le record jamais inégalé de Ndaye Mulamba en termes de réalisation des buts dans une édition de cette compétition continentale. La partie s’annonce palpitante d’autant plus que la Rd Congo se retrouve dans le groupe de départ avec l’Egypte, le pays hôte, l’Ouganda voisin et le Zimbabwe.

Pour le coach Dido Kafilongo, les léopards de la rdc héritent du groupe A, de l’Egypte, pays organisateur part favori au prochain
tour si et seulement si, l’entraineur Florent Ibenge sélectionne 60% des joueurs locaux c’est-à-dire des joueurs évoluant dans différents
clubs congolais et 40% des professionnels pour faire tourner son équipe.
Le coach Dido Kafilongo conseille d’abord l’analyse des formations adverses. « Le championnat ougandais s’inspire de la premier
league anglaise où il y a la force et la course. L’Egypte a la technique, la technicité, l’individualité et la rapidité dans les actions. le
Zimbabwe est technique et rapide comme l’Egypte. Les Léopards ont fort à faire », analyse-t-il. Ce fondateur de l’Ecole de football
de Bukavu (Ecofoot) note le onze national congolais manque de cohésion mais il demeure surprenant. Selon lui, si elle aligne l’équipe qui
avait joué contre les Lone Stars du Liberia dans la phase préliminaire, la Rd Congo pourrait s’en sortir de cette poule. Il propose que l’entraineur Florent Ibenge prenne une autre philosophie, surtout la disposition technico-tactique communément appelée système de jeu.
Jouer avec trois attaquants, trois médiateurs et quatre défenseurs, l’équipe congolaise part perdante. Comme la Rd Congo se trouve en
face des équipes très rapides, le sélectionneur doit souder la médiane et la défense. Au niveau de l’attaque, le staff technique doit
s’appuyer sur le service des joueurs très rapides, comme Bolasie, pour épauler la médiane et la défense. Quant aux attaquants de pointe,
l’entraineur devrait miser sur Cédric Bakambu et Dieumerci Mbokani avec comme doublure Jackson Moleka de Mazembe.
Natacha Mingu, la journaliste sportive de Radio télévision Ngoma ya Kivu (Rtnk), estime que toutes les équipes du Groupe A possèdent
la chance de se qualifier compte tenu de leur parcours dans les phases précédentes. Pour elle, l’Egypte et la Rd Congo qui ont remporté
plusieurs fois les trophées de la Can et sont déterminées à rééditer l’exploit. Pis encore le Zimbabwe et l’Ouganda ne sont pas des sélections négligeables. « Les Congolais doivent multiplier les séances de préparation. Ils devraient retenir que les matches amicaux de préparation sont très différents du tournoi final de l’Egypte 2019», préconise-t-elle.

Christian Kika

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*