Sud-Kivu : Les enseignants non payés interpellent le gouvernement provincial

Déo Dialunda lit le mémorandum

Les enseignants non payés (NP) et nouvelles unités (NU) se sont rassemblés à divers points de la ville de Bukavu, ce lundi 28 octobre, pour converger vers le cabinet du gouverneur du Sud-Kiv, à la Botte dans la commune d’Ibanda.

Ces enseignants manifestants demandent, à travers leur mémorandum, au gouvernement provincial de respecter leurs revendications. Ils  indiquent qu’ils ont du mal à joindre les deux bouts du mois. Ils passent parfois des nuits sans manger. Ils disent ne pas être prêts à reprendre le chemin de l’école dans cette situation.

« Le plus grand problème est celui de payement des enseignants NU, NP et le personnel d’appoint par l’Etat congolais. Pour pallier cette difficulté, le vice-gouverneur avait mis sur pied une commission qui a travaillé et son rapport vous a été déposé. Les enseignants NP et NU et le personnel d’appoint veulent tout simplement avoir ici et maintenant la réponse réservée aux propositions ou suggestions de cette commission initiée par le gouvernement provincial. Ces propositions constituent des pistes de solution locales pour que la situation se normalise dans nos écoles. Elles constituent l’unique voie de sortie » lit-on dans le document.

Sur leur calicot on pouvait lire « nous sommes fatigués avec les promesses des politiciens, nous réclamons la paie de NU et NP dans toutes les écoles de l’Etat, soit la paie de Nu et NP ou une année blanche

Le vice-gouverneur qui l’a réceptionné promet de tenir une réunion dans la soirée de ce lundi avec la même commission pour trouver des solutions urgentes. Pour lui il faut que les cours reprennent le plus tôt possible.

Au début du mois d’octobre 2019, une commission était mise sur pieds pour voir dans quelle mesure le gouvernement provincial peut appuyer les NU et NP.

Claudine Kitumaini

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*