Kabare : Les habitants de Mbobero continuent à crier leurs misères.

Depuis plus de 4 ans, ils sont hébergés dans des familles d’accueil et endurent beaucoup de difficultés. Ces habitants affirment n’avoir pas à manger, ne pas accéder aux soins de santé.Ils vivaient jadis des produits de champ. Les enfants ne vont plus à l’école. Les familles d’accueil sont fatiguées de leur avoir accordé l’asile.

Théophile Kulimushi et Josiane Bagalwa  se lamentent être de Mbobero déguerpis de leurs parcelles depuis 2016.

Le Président syndical des victimes de démolitions de Mbobero, Joseph Zahinda,  assure ne jamais croiser les bras. Selon lui, la lutte continue et la victoire est certaine.

Le conflit foncier de Mbobero oppose, depuis 2016,  la population de cette  contrée au président de la république honoraire, Joseph Kabila. Plus de quatre  cents ménagers ont été déguerpis de leurs parcelles. Ils vivent dans les familles d’accueil ou des abris de fortune.

Ishara Masirika

Share this:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*