Nation : Vital Kamerhe continue à plaider non coupable.

Deuxième audience du procès Vital Kamerhe et consorts, dans laffaire des présumés détournement des fonds publics alloués au programme de 100 jours du chef de lEtat.

Le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombé est en train de siéger, ce lundi 25 mai, en chambre foraine à la prison centrale de Makala.

Cette juridiction vient de commencer linstruction du dossier, daller au fond de laffaire.

Le directeur général de la Société Samibo, Jamaal Samih, et le directeur du cabinet du président de la république, Vital Kamerhe, passent à la barre.

Lhomme daffaires libanais clame haut son innocence.

Il conteste la régularité de sa détention à la prison de Makala, depuis 3 mois.

Jamaal Samih présente plusieurs documents pour justifier les transactions quil a effectuées.

Vital Kamerhe soutient coordonner les services de la présidence de la république et faire appliquer les instructions du chef de lEtat.

Daprès lui, le Libanais Jamaal Samih a plutôt signé des contrats et des avenants avec Justin Bitakwira, ancien ministre du développement rural.

Lorsquil aura entendu toutes les parties et sestimera suffisamment éclairé, le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombé ordonnera la clôture des débats et prendra l’affaire en délibéré pour se prononcer dans le délai de la loi.

Ce qui ne semble pas pour demain.

Daniella Mudahama

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*