Acofepe forme bientôt les femmes journalistes de Bukavu sur le genre et le numérique

Des dizaines des femmes de médias viennent d’être formées sur le respect et la promotion de l’équilibre genre au sein de leur rédaction respective. C’est l’Association Congolaises des Femmes de la Presse Ecrite, Acofepe, qui vient d’organiser la première session de renforcement des capacités, du lundi 1er au mercredi 3 juin, à Kinshasa.
Plus de trente journalistes ont participé à ces assises. Elles prestent dans les médias de la presse écrite et de la presse en ligne. Le formateur et journaliste à Actualité. cd,, Patient Ligodi a encouragé les participantes. Selon lui, la compétence na pas de sexe. La compétence reste un atout majeur pour le développement du secteur médiatique.
La capacitation a porté surtout sur les nouvelles techniques d’information et de communication, les Ntic. Notamment les préalables dont comment mettre un média en ligne ainsi comment le gérer et le développer sur les plans économique, professionnel et social. Les matériels pédagogiques si pas de travail étaient des ordinateurs, la connexion internet, des logiciels et des applications.
Ces participantes, des femmes journalistes, se sont réjouies d’avoir comblé quelques déficits. Selon certaines, elles sont devenues plus performantes et plus compétitives dans la gestion de leur ligne éditoriale et dans l’usage du numérique.
Grâce Ngykie, La présidente de l’Acofepe, Grâce Ngyke a affirmé que la session s’est déroulée dans le strict respect des mesures sanitaires et gestes barrières. La prochaine session de cette formation des femmes journalistes, c’est pour bientôt dans la ville de Bukavu.
Dans l’exécution de ce projet, l’Acofepe est appuyée par l’Association suédoise de coopération internationa et développement, Sida, et l’Ong américaine Internews.

Egide Kitumaini

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*