Procès 100 jours : L’UNC Sud-Kivu dans la tourmente et la prière.

Les militants de l’Union pour la nation congolaise (Unc), et fanatiques de Vital Kamerhe sont dans la tourmente et la prière à la veille du prononcé du verdict du procès de 100 jours.

Ces inconditionnels se sont rassemblés et se chuchotent, ce vendredi 19 juin, au siège provincial de leur parti, sur l’avenue Hippodrome, non lion de la place Mulamba. Selon eux, Vital Kamerhe est condamné demain, la RDC et la province du Sud-Kivu deviendraient ingouvernables. Mais ces militants de lUnc croient fermement que le président national de leur parti sera innocenté, acquitté et libéré. Tout au long du procès, aucune preuve contre Vital Kamerhe n’a été apportée. Ses partisans révèlent organiser des séances des prières depuis plus d’une semaine pour cela.
Les militants de l’Unc sont descendus, hier jeudi 18 juin, dans les rues de Bukavu, pour réclamer la libération ou l’acquittement de Vital Kamerhe. Ils ont aussi manifesté, pour les mêmes mobiles, dans le territoire de Walungu, le terroir de Vital Kamerhe. La police a dispersé toutes ces manifestations.
Le procès dit de 100 jours oppose le ministère public et la RDC à Vital Kamerhe et consorts pour les détournements présumés des dizaines des millions de dollars alloués aux 100 jours du programme d’urgence du chef de l’État.

Claudine Kitumaini

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*